Innovit

2 juin 2015
de Hugo GANGLOFF
0 Commentaires

Alcatel Lucent et le wonderboard

Innov’IT a recueilli les propos de Julien Robinson, développeur chez Alcatel-Lucent pour parler de l’innovation dans les très grandes entreprises internationales.

Alcatel-Lucent est le leader mondial des télécoms et des réseaux, notamment via ses activités dans le « cloud computing », l’IP et le très haut débit mobile et fixe. L’entreprise emploie plus de 62 000 personnes dans près de 130 pays. Le groupe comprend notament les Laboratoires Bell, un centre de recherche qui compte 7 prix Nobel et plus de 29 000 brevets depuis sa creation en 1925 (Il en depose actuellement 3 par jour).

«  Le plus important, c’est l’équipe »

Alcatel-Lucent est le leader mondial des télécoms et des réseaux, notamment via ses activités dans le « cloud computing », l’IP et le très haut débit mobile et fixe. L’entreprise emploie plus de 62 000 personnes dans près de 130 pays. Le groupe comprend notament les Laboratoires Bell, un centre de recherche qui compte 7 prix Nobel et plus de 29 000 brevets depuis sa création en 1925. Il en dépose actuellement 3 par jour.

Pour Alcatel-Lucent, cela est passé par un changement de stratégie opéré il y a trois ans. Avant, un employé déposant un brevet pour une invention touchait sa prime, maintenant on demande de l’innovation. Alors quelle est la différence ? Lire la suite →

2 juin 2015
de Hugo GANGLOFF
0 Commentaires

AREVA, l’innovaton, décentralisée

Q_AREVA_FR_10CM

AREVA fournit des produits et services à très forte valeur ajoutée pour le fonctionnement du parc nucléaire mondial. Le groupe intervient sur l’ensemble du cycle du nucléaire, depuis la mine d’uranium jusqu’au recyclage des combustibles usés, en passant par la conception de réacteurs nucléaires et les services pour leur exploitation.

Son expertise, sa maîtrise des procédés technologiques de pointe et son exigence absolue en matière de sûreté sont reconnues par les électriciens du monde entier. Le groupe est présent, au travers de partenariats, dans les énergies renouvelables.

Les 44 000 collaborateurs d’AREVA contribuent à bâtir le modèle énergétique de demain : fournir au plus grand nombre une énergie toujours plus sûre, plus propre et plus économique.

Nous avons le plaisir d’interviewer Monsieur Grégoire de Laval, entré en 2007 chez AREVA, aujourd’hui en charge du Programme Innovation du groupe (lancé mi-2013). Le programme Innovation cherche à faire évoluer la culture Innovation du groupe, en irrigant toutes ses entités opérationnelles de nouvelles approches, en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, grâce un réseau étendu de contacts et intervenants formés à l’innovation.

image2

grenaillage

Définir l’innovation

L’innovation, d’après AREVA, consiste à accroître la capacité à fournir des produits ou services nouveaux aux clients, et renforcer ainsi la différenciation de son offre. C’est de pouvoir transformer une idée ou une ébauche d’idée en projet, puis en Proof of Concept, et finalement en une offre en s’assurant que celle-ci répond aux mieux aux besoins du client, afin d’obtenir un Business Model solide et pérenne.

La place de l’innovation chez AREVA

AREVA est un groupe dont le cœur de métier est l’énergie nucléaire. Le groupe possède un portefeuille de 8000 brevets dans les énergies nucléaire et renouvelables.

Une approche courante en innovation dans des industries très technologiques, c’est de partir d’une bonne idée, celle de l’ingénieur-inventeur, de la faire mûrir en projet, puis enfin de trouver le marché adéquat à cette innovation, chose qui existe dans de nombreuses entreprises. L’objectif du programme Innovation du groupe est donc d’inverser la logique : partir du besoin du client pour en déduire le projet à initier. Le principal défi de l’innovation est notamment de forcer l’interaction entre ingénieurs-inventeurs et commerciaux, mais aussi et surtout avec les clients au plus tôt, et même souvent avant de se lancer dans un quelconque projet.

Le rôle du programme Innovation d’AREVA est d’encourager et d’améliorer les dispositifs au sein de l’entreprise pour que l’innovation se produise plus souvent, et en mode accéléré. Il vise à montrer que l’on innove mieux en favorisant les échanges entre les différentes fonctions de l’entreprise, de décloisonner, plutôt que de laisser la responsabilité de l’innovation aux seuls experts ou initiés.

Bien choisir un projet innovant

Vous vous êtes sûrement demandé comment un groupe choisit un projet innovant parmi tous ceux proposés. Les critères de validation d’un projet sont propres à chaque entreprise et souvent à chaque secteur d’activité. Le programme Innovation d’AREVA, qui vise à compléter les dispositifs traditionnels de R&D de l’entreprise, se focalise et priorise les projets à durée de vie courte, c’est à dire les projets qui s’étalent sur une durée d’environ quelque mois à quelques années avant d’arriver à leur terme. Le besoin de financement et la rentabilité du projet constituent évidemment des critères de priorisation, ainsi que la faisabilité et la bonne adéquation du projet au besoin du marché.

Faire face aux risques lors de la réalisation du projet

Les risques sont principalement mesurés par un certain nombre de critères, comme par exemple la faisabilité technique, ou l’aléa sur la rentabilité du projet. Il est parfaitement possible de mettre un terme à un projet avant sa fin, afin d’éviter des risques devenus trop élevés. Afin de suivre au plus près les projets un système de gouvernance par « Stage-gates » est en place qui permet d’établir des jalons de suivi, et permet d’arrêter le projet si nécessaire.

Exemples de succès chez AREVA en matière d’innovation

De nombreux projets innovants ont vu le jour au sein du groupe, souvent issus des opérateurs sur les sites, qui proposent chaque année des milliers d’idées afin d’améliorer la sûreté et la performance de leurs interventions. Sur ce volet, par exemple, AREVA a ainsi développé une innovation sur la formation des opérateurs, avec une solution d’e-learning en réalité virtuelle pour les intervenants sur sites nucléaires. Le groupe invente également de nouveaux produits ou services, comme par exemple la mise récente sur le marché d’un service (intégrant une nouvelle technologie) de grenaillage du métal des cuves de réacteurs, grâce à un jet d’eau à haute pression, afin de renforcer leur résistance et prolonger leur durée de vie.

image3

Enfin, le groupe explore également de nouveaux territoires d’innovation, plus disruptifs, comme par exemple dans le domaine de la médecine nucléaire, avec le projet AREVA MED, qui vise à développer une nouvelle thérapie pour soigner les cancers, à l’aide du radio-isotope Plomb 212.

Le poids de la concurrence

AREVA possède des activités sur toute la chaîne du nucléaire, depuis la mine, la chimie, les réacteurs, les services, la logistique jusqu’au recyclage des combustibles usées et le démantèlement des installations. Sur chacun de ces domaines règne une concurrence de plus en plus forte, entre des acteurs de diverses nationalités, Sud-Coréens, Japonais, Russes Chinois ou Américains. L’innovation est le meilleur des moyens pour se renforcer contre cette concurrence. Pour se démarquer, le groupe innove aussi bien pour ses produits que pour ses services.

Les innovations à venir

Il reste de nombreuses zones de progrès en matière d’innovation pour l’industrie nucléaire et pour AREVA, comme notamment la robotique, avec l’exemple en cours d’investigation de l’usage de drone in-door pour améliorer la surveillance et la sûreté des opérations, ou plus largement sur l’intégration d’une dimension digitale accrue, avec des thématiques comme la gestion et le traitement de données, la mobilité des intervenants, la capitalisation des connaissances … Autant de sujets que le groupe AREVA est en train de renforcer, tout comme celui de la médecine nucléaire, évoqué ci-dessus.

image4

4 mai 2015
de Hugo GANGLOFF
0 Commentaires

Natixis : Une banque au cœur de l’innovation

Votre banque innove-t-elle? Non? Et bien détrompez vous! Prenez pour exemple Natixis qui a créé, au sein de sa filiale, un département entièrement dédié à la R&D.

Nous avons rencontré son Directeur, Olivier Rabussier afin de connaître les enjeux d’une grande banque comme Natixis.

Paiement_sans_contact

Source photo: www.consobreizh.com

Vous avez sans doute entendu parler du paiement sans contact à partir d’une carte ou d’un mobile. C’est une méthode de paiement qui tend à se développer même au-delà de nos frontières. Comment ça marche? « Vous êtes chez un commerçant, votre paiement de dépasse pas 20€, vous placez votre carte (ou votre mobile si celui-ci le permet) juste au-dessus du terminal de paiement et la transaction se réalise en toute sécurité », nous explique O. Rabussier. Lire la suite →

4 mai 2015
de Hugo GANGLOFF
0 Commentaires

Le Prieuré Végétal I.D, l’innovation dans l’aménagement écologique ?

Le Prieuré Végétal i.D est une entreprise familiale, créée à partir d’une exploitation agricole il y a 20 ans par Raphael Lamé, spécialisée dans l’aménagement immobilier végétal.  Les quatre spécialités de l’entreprise : les toitures végétalisées, les murs végétalisés, la végétalisation urbaine et la gestion des eaux pluviales.

Son activité centrée sur l’innovation a décollé grâce à l’invention HYDROPACK® et son expansion à l’international aux Etats-Unis. Récemment, sa dernière innovation STOCK&FLOW® a été primée à la 7ème conférence régionale de l’innovation et sera commercialisé courant 2015.

Interview le prieuré végétal ID

Nous avons eu la chance d’interviewer R. Lamé dans le cadre de notre projet GATE®

Innov’it : Monsieur Lamé, qu’est-ce qu’une innovation?

R. Lamé  : Une innovation c’est une invention qui trouve son marché. On essaie d’innover en imaginant des nouvelles solutions techniques qui répondront à des besoins du marché pas forcément encore exprimés ou à venir. Lire la suite →

NetXP

29 juin 2014
de Achraf MOUSSADEK-KABDANI
0 Commentaires

NetXP : La rigueur au service de l’innovation

L’équipe Innov’IT en collaboration avec la radio étudiante Evryone a interviewé Michael Briquet, directeur commercial de NetXP, parrain de Télécom Ecole de Management et Télécom SudParis en 2011 mais également de la future promotion de 2017. Une entreprise proche de TSP donc, dont les effectifs sont composés à plus de 20% d’anciens de notre école. Raison de plus de découvrir cette entreprise, florissante bien qu’atypique.

Lire la suite →

15 juin 2014
de Achraf MOUSSADEK-KABDANI
0 Commentaires

La recherche au service de l’innovation : l’exemple de Télécom SudParis

Jusqu’à présent notre équipe ne vous a proposé que des interviews des figures de l’innovation dans le monde de l’entreprise. Mais qui a dit que l’innovation ne se cantonnait qu’au secteur privé ? En effet, dans son objectif d’améliorer et d’augmenter l’état des connaissances, la recherche est à la fois une grande créatrice et consommatrice d’innovations.

Nos étudiants sont donc allés à la rencontre de certains acteurs de ce domaine , à Télécom SudParis une grande école d’ingénieur portée sur les sciences du numérique.

Lire la suite →

26 avril 2014
de Achraf MOUSSADEK-KABDANI
0 Commentaires

Total : l’Innovation, vision optimiste ou bonne conscience

 Total est une entreprise pétrolière française privée, qui fait partie des supermajors, c’est-à-dire des 6 plus grosses entreprises du secteur à l’échelle mondiale. C’est la 1ère entreprise française en termes de chiffre d’affaires avec 200 milliards d’euros ! Autant dire que pour sa première interview, Innov’IT s’est attaqué à du sérieux. Son siège social se situe dans le quartier de la Défense près de Paris, dans les Hauts-de-Seine, et c’est dans ces locaux que l’on a eu le plaisir de pouvoir rencontrer Jean-Charles Guillet, directeur Innovation de Total Marketing & Services.

Lire la suite →

21 février 2014
de Achraf MOUSSADEK-KABDANI
0 Commentaires

L’innovation récompensée : les Trophées du Management de l’Innovation

Initiation au management de l’innovation

 

Dans le but de démarrer l’édition 2013-2014 du projet Innov’It, l’équipe constituée de sept étudiants de première année, a profité de la 6ème édition des trophées du management de l’innovation afin  de se familiariser avec le monde de l’entreprise.

 

Pour la 6ème année consécutive, les Trophées du Management de l’Innovation récompensent les entreprises faisant preuve d’un bon management de l’innovation. Nous, membres du projet Innov’it, avons assisté à cette remise des prix, eu l’opportunité d’entrer dans un monde qui nous, étudiants, nous est inconnu. Après 20 min de retard, la cérémonie commence avec une intervention de Christophe Barbier, rédacteur en chef de l’Express, qui nous explique dans tes termes simples en quoi le management de l’innovation est important. Selon lui, c’est un peu comme si la poule avait inventé le couteau, mais ce n’est pas pour autant qu’elle sait s’en servir. On a donc compris l’esprit d’un bon management de l’innovation : il s’agit de gérer les découvertes et innovations pour les mettre sur le marché.

Lire la suite →

5 avril 2013
de
0 Commentaires

Linagora : faire le choix de l’Open Source, c’est faire le choix de l’innovation

 

Alexandre Zapolsky, PDG de Linagora

 

Alexandre Zapolsky a intégré l’école Télécom Ecole de Management en 1997. Très rapidement, il a souhaité faire partager sa vision de la vie étudiante au campus en se portant candidat à la tête du BDE « Equinoxe ». Bien entendu, ce fut cette liste qui sortit victorieuse de la longue campagne du BDE 1997-1998. C’est sous son mandat, qu’Alexandre Zapolsky, charismatique président, a vu se construire le foyer des élèves que nous connaissons tous aujourd’hui ; il a également lancé le phénomène « train disco » pour le Week End d’Intégration. Alexandre Zapolsky est un parrain qui nous connaît bien. Nous l’avons donc interviewé pour que vous sachiez un peu mieux qui il est et comment fonctionne Linagora, la société qu’il a fondée. Lire la suite →

2 mars 2013
de equipe2013
0 Commentaires

Visibrain : une analyse des tendances en temps réel

Visibrain a été créée officiellement en juillet 2011 après s’être développée pendant 2 ans au sein de l’incubateur commun à Télécom SudParis et Télécom Ecole de Management. Les 3 co-fondateurs, tous ingénieurs, ont créé un logiciel capable d’exploiter tous les tweets (message de 140 caractères) qui circulent sur Twitter. L’objectif est de fournir une synthèse de l’information en temps réel sur des thèmes précis choisis par l’entreprise cliente.

Lire la suite →